Tag Archives: cuisine

Nancy, une histoire et une gastronomie

Dans le chemin qu’elle se fraya vers le nord, la Meurthe incisa les reliefs qui constituent l’écrin de Nancy. C’est sur l’une de ces hauteurs, la Butte Sainte-Geneviève, que l’on trouve témoignage d’une première occupation humaine avec trace d’extraction de la minette, minerai de fer pauvre mais facilement accessible pour les hommes de l’âge du fer. De la période gallo-romaine, il ne reste nul indice à Nancy même, en revanche la période des invasions a marqué le site d’un important cimetière alaman.L’architecture pastiche et le style éclectique marquent églises (Saint-Nicolas, Sacré-Cœur) et bâtiments publics (complexe culturel de la Salle Poirel). Les parcs publics sont réaménagés. La ville est cernée par un chemin de fer de ceinture, la gare de marchandises voit le jour, le marché est repensé et agrandi, comme les abattoirs ; écoles, gymnases, hôpitaux sont revus selon des normes hygiénistes tandis que places et monuments commémoratifs aux grands hommes de la Lorraine se multiplient. L’habitat social, avec jardin, fut soutenu par des notables généreux.En 2007, le concept de Capitale européenne de la Culture s’enrichira d’une dimension inédite: pour la première fois, plus qu’une ville, ce sera une région entière, la Grande Région, qui sera le point de mire de toutes les attentions et des cours de cuisine à Nancy. Ainsi, aux côtés du Luxembourg, les régions avoisinantes telles que la Lorraine (F), la Rhénanie-Palatinat (D), la Sarre (D) et la Wallonie (B), défieront leurs frontières respectives et déploieront dans un mouvement uni leur diversité culturelle et leur potentiel créatif.

Collaboration en cuisine

Mon entreprise réalise un cours de cuisine. L’objectif de ce cours est d’affermir l’unité des employés. Ces actions réalisées par des agences spécialisées sont spécialement organisées dans les boites. Le cours de cuisine est amusant. Il est fait en quelques groupes de collaborateurs. Cette distribution permet de fortifier l’unité des présents. Pendant 3 heures les participants font des mêts qui seront a postériori arbitrés par un groupe. Le clan qui délivre du meilleur plat vainc. Je suis très content de collaborer à cette activité. Les préparations ont par après été dégustés par les employés afin de profiter de le repas. Le boulot de l’agence séminaire fût important afin de recruter le cuistot pour notre companie. L’union collective est la nature et l’amplitude des relations sociétales qui se tissent entre les membres d’une organisation. Ce champs notionnel est usité pour définir la magnitude de la dépendance sociétale. Le niveau de l’alliance sociale favorise les développements des boites. Les relations collégiales sont conçues de manière positive par les individus bâtissant cette entreprise. L’unité est structurée idem par l’intelligence sociétale. L’intelligence collective identifie les habiletés intelligentes des présents ressortant des liens diverses entre les membres. Les agences évènementielles sont pointues dans la croissance de cette compréhension sociale.

Cuisine moléculaire

La gastronomie moléculaire est l’étude et compréhension des phénomènes qui arrivent lors des mutations gastronomiques. La gastronomie moléculaire est maintenant attractive et identifiée comme une manière de cuisine. Phénomène à la mode pour certains, orientation de fonds pour les autres, la cuisine moléculaire n’en est pas moins une réelle technique scientifique. Pour Hervé This, physico-chimiste qui est l’un des fondateurs de la gastronomie moléculaire, la dimension moléculaire permet de mieux simuler les interactions chimiques typiques de la cuisine, particulièrement dans les émulsions, les cuissons à cœur, les effets tensio-actifs…

La nomination de la discipline provient de la rencontre de Nicholas Kurti et de Hervé This qui ont compris qu’un état scientifique pouvait rapidement être déterminé, non pas dans l’étude des aliments, mais, plus précisemment, dans l’analyse scientifique des phénomènes gastronomiques. L’un et l’autre ayant procédé à des études sur les technicités physico-chimiques mis en œuvre par les discipline empiriques de la gastronomie, ils coopérèrent à partir de 1985, et leur collaboration fructueuse ne devait prendre fin qu’avec la disparition de Kurti en 1998, à l’âge de 90 ans.

L’appellation « gastronomie moléculaire » revient à la biologie moléculaire: en 1934, Warren Weaver, alors directeur des National Institute of Health, avait suggéré cette appellation pour nommer cette nouvelle méthode de la biologie où l’on introduisait des méthodes chimiques et physiques. Pour la cuisine moléculaire, la manière est la même : originellement, le moteur de la technique correspondait à l’introduction en cuisine de méthodes tirées de la chimie et de la physique.

Quelques grands restaurateurs s’inspirent des méthides de la gastronomie moléculaire, parmi eux, Pierre Gagnaire, Thierry Marx ou Marc Veyrat. La cuisine moléculaire s’est répandue dans les cuisines. Vous pouvez présentement suivre des cours de cuisine moléculaire avec certains des grands de la discipline.