Les conditions d’accueil en Grèce

L’année dernière en Grèce, la sécurité demeurait une préoccupation centrale dans un grand nombre des camps de réfugiés qui subsistaient, en particulier dans les « hotspots » (les centres d’enregistrement) surpeuplés situés sur les îles. En juin, les trois camps de réfugiés du quartier d’Elliniko à Athènes, la capitale, qui accueillaient environ un millier de réfugiés et de migrants, dont de nombreux enfants, ont été évacués. La plupart des réfugiés et des migrants ont été transférés dans d’autres camps. Les conditions de vie dans les camps d’Elliniko, installés sur deux anciens sites olympiques et dans le terminal d’arrivée d’un aéroport désaffecté, étaient déplorables et dangereuses. Des ONG s’étaient dites gravement préoccupées par la sécurité à Elliniko, surtout pour les femmes et les filles. De nombreuses femmes ont indiqué avoir été victimes de harcèlement verbal et être exposées au risque de violences sexuelles et liées au genre. En janvier, trois hommes sont morts en l’espace d’une semaine dans le camp de Moria, sur l’île de Lesbos. Leur décès pourrait être lié à une intoxication au monoxyde de carbone due à des dispositifs improvisés utilisés pour chauffer leurs tentes. L’enquête n’était pas terminée à la fin de l’année. À la suite de ces décès, les autorités grecques ont transféré des milliers de demandeurs d’asile vulnérables des îles vers le continent. Cependant, en août, avec la multiplication des arrivées sur les îles, les structures d’accueil ont de nouveau été débordées. À la fin de l’année, les autorités étaient dans l’incapacité d’offrir des conditions d’accueil sur les îles qui soient conformes aux normes minimales prévues par le droit communautaire. Le recours à des hébergements en ville pour les demandeurs d’asile, essentiellement des appartements, s’est accru. À la fin de l’année, environ 18 000 demandeurs d’asile et réfugiés étaient hébergés dans des appartements et d’autres logements urbains plutôt que dans des camps. La plupart des personnes logées en ville se trouvaient en Grèce continentale ; moins de 1 000 demandeurs d’asile vivaient dans des appartements sur les îles.

Notice: This work is licensed under a BY-NC-SA. Permalink: Les conditions d’accueil en Grèce.