Daily Archives: 14 mai 2020

Jouer avec les airs en parapente

Le parapente est l’une des expériences les plus tranquilles que vous puissiez vivre. C’est l’activité de voyager en parachute avec des modifications de conception qui améliorent leurs capacités de vol à voile. Contrairement aux deltaplanes, leurs relations fermées, les parapentes n’ont pas de plateforme rigide; la verrière de parachute se comporte comme une aile et est également construite de cellules de tissu avec des disponibilités à l’avant qui leur permettent d’être plus élevées par le mouvement à travers l’air-l’impact « ram-air ». Le pilote est suspendu à l’intérieur d’une utilisation assis et contrôle l’aile à travers des lignes attachées au côté arrière du parapente. Ces lignes peuvent être utilisées indépendamment pour changer de parapente ou simultanément pour influer sur le tangage et le rythme. Le décollage et l’atterrissage se font à pied et se produisent dans la plupart des cas au-dessus d’une montagne ou d’une colline. Pour produire, l’aviateur remplit d’abord l’aile en la tirant comme un cerf-volant, puis opère en bas de la colline jusqu’à ce que la vitesse ascensionnelle soit atteinte. Habituellement, un rythme d’environ 12 miles par heure (19 km chaque heure) est suffisant pour lancer l’engin. Les parapentes peuvent également être lancés depuis la plaine par remorquage, éventuellement à l’aide d’un treuil ou derrière un véhicule. Le sport peut être retracé dans les routines de l’inventeur français de parachutistes Pierre Lemoigne, qui a lancé ses auvents de parachutes arrondis innovants dans les années 1950. Le cadre cellulaire à débit d’air dynamique supérieur est né au début des années 1960 avec tous les types de cerf-volant et de parachute de l’inventeur américain Domina Jalbert. Ces styles deviennent des parachutes rectangulaires orientables avec une vitesse d’avance assez élevée. On a rapidement constaté qu’ils avaient des performances globales de plané adéquates pour leur permettre d’être libérés des grandes pentes ainsi que de la mise en œuvre d’avion typique des parachutistes. Au cours des années 1960, l’intérêt pour la capacité de vol à voile des parachutes s’est accru lentement mais continuellement. Le parapente s’est développé aux États-Unis ainsi que dans les régions alpines de France et de Suisse, où il a enfin évolué pleinement. Certains alpinistes ont remarqué que le parapente était une alternative au rappel (descente en rappel) après une ascension, tandis que d’autres passionnés considéraient sa perspective comme une activité à part entière. Au moment où il a été réalisé que l’aile n’avait pas à faire face à la secousse de départ à laquelle les auvents de saut en parachute sont passés, des lignes faciales plus minces et un développement plus léger ont été utilisés; cette traction a diminué, et la capacité de glissement a également augmenté. Une amélioration supplémentaire est venue de l’élargissement de l’aile à l’aide de tissus ajoutés. Cela augmente le rapport d’aspect de l’aile (votre relation par rapport à la portée de l’accord) et augmente son efficacité. Retrouvez plus d’informations sur l’organisateur de cette expérience de vol en parapente.