Monthly Archives: mai 2012

Hommage aux pilotes de chasse

Un pilote de la chasse participe avec des avions armés de missiles défensifs à la planification protective. La jonction des avions militaires et des sous-mariniers affermit l’indépendance de commandement de la France. le chasseur contribue également à la protection des nationaux contre une probable alarme dans le ciel. Entre huit et quinze avions intercepteur sont parés constamment à surprendre rapidement tout avion soupçonnable. Enfin, le pilote de chasse est un personnel important des manœuvres internationales menées par la France. Peu importe la tâche qui lui est affectée le pilote d’avion de chasse adopte sa mission, veille à ce que son aéronef est efficient, conduit son jet pour une tâche d’interception. Une fois à l’aérogare, le pilote compose un argumentaire de sa mission à son autorité. Tous les jours le pilote militaire se concentre à l’endurcissement militaire. Sa charge exige une constante capacité d’ajustement aux innovants aéroplanes qu’il faut piloter. Les pilotes d’avion de chasse sont aguerris par leur régiment d’appartenance, leur entrainement assmilant les propriétés jointe à leur interdépendance à un escadron et celles assujeties à leurs avions et mandats. Une partie de cet entrainement se exécute sur simulateur d’avion. Les pilotes d’aéronefs doivent suivre un coefficient minime d’heures de vol par an afin de préserver leurs autorisations. Ceux qui ne veulent pas être pilotes de chasse pourront se payer une activité extraordinaire en réalisant un baptême en avion de chasse. Vivez les émotions d’un pilote d’aéronef. Vivez les sensations lors de le vol en avion de chasse.

L’Egypte face à son choix

Il a semblé que l’Egypte est en train de plonger dans l’autoritarisme et non la démocratie, mais un regard de près sur le processus donne à penser qu’il continue d’être une simulation virtuelle, faute de l’essence du processus démocratique. Il y a un graffiti sur Mohammed Mahmoud, dans la rue au centre-ville du Caire, montrant un officier militaire qui portait une cape, mais avec son visage remplacé par la date du 30 Juin, 2012 – le jour fixé par le gouvernement intérimaire de l’Egypte, le Conseil suprême des Forces armées (SCAF), pour donner le pouvoir à un président élu. Beaucoup d’Égyptiens pensent que l’élection présidentielle, à partir de mercredi, sera en fait le dernier épisode d’une série d’étapes, se faisant passer pour une « période transitoire de désordre », destinée à garantir le pouvoir du régime militaire qui a gouverné le pays depuis 1952 , et ne pas promouvoir la démocratie et la liberté. Voici les questions importantes en attente de réponse dans les prochains jours. Est-ce que l’élection présidentielle va apporter la stabilité à l’Egypte? Est-ce la fin de la primauté du militaire après 60 ans? Est-ce l’Egypte va se transformer en un pays démocratique? La réponse à la question de la stabilité dépend de la façon dont se tiendra l’élection. En savoir plus sur l’Egypte.